clos de l'élu
janvier

boutique

PAROLES DE VIGNERONS - AVANT LES VENDANGES

Une année atypique. En 2012, mis à part le mois de mars, nous avons connu un printemps pluvieux d'avril à juillet, combiné avec des températures fraîches. De quoi justifier le retard de la vigne ! Première conséquence : une floraison en période froide et humide donc... pas terrible pour les rendements, surtout sur les gamay et grolleau ainsi que sur nos chenins les plus précoces. Globalement, cela donne des grappes lâches, peu compactes, et des maturités hétérogènes, y compris même au sein des grappes.

en savoir +


Ce type de météo a également engendré une pression de maladie élevée (mildiou et oïdium), ce qui a obligé les vignerons à avoir un sens aïgu de l'observation et à anticiper les scénarios. Une année à risque, donc, qui nous a amenés à effectuer 8 traitements, contre 3 seulement l'an passé, et des terrains détrempés qui n'ont pas facilité le travail des sols. Pour finir, la date des vendanges n'aura cette année rien à voir avec celle de l'année 2011. Nous pensons commencer aux alentours du 20 septembre.

 

Dans ce contexte, nous avons le sentiment que les vignerons bio (habitués aux rendements limités) s'en sortiront mieux que ceux qui travaillent en conventionnel car nos rendements s'annoncent à peu près équivalents à ceux des années passés. La conjugaison d'une récolte "petite à moyenne" avec des maturités "moyennes à tardives" donne donc un millésime tardif, source de finesse et de maturités accomplies, avec des équilibres intéressants sur le plan gustatif. L'alternance de températures fraîches la nuit et chaudes en journée joue en notre faveur, car elle contribue à la conservation de l'acidité dans le raisin (source de fraîcheur dans le vin). Pour résumer : si le temps sec et ensoleillé se maintient dans les semaines à venir, 2012 promet d'être un millésime fabuleux ! Mais attention de ne pas s'emballer trop vite, seule la météo aura le dernier mot !

 

Nous nous apprêtons donc à connaître des vendanges rapides et pointilleuses, avec un tri rigoureux et sévère à la vigne. Pour cela, nous avons embauché une grosse équipe de vendangeurs (plus de 20 saisonniers) afin d'être le plus réactif possible et de ramasser avec le doigté qui s'impose.

PAROLES DE VIGNERON - PENDANT LES VENDANGES

Mardi 16 septembre, nous sommes parmi les premiers dans le village à commencer les vendanges. Grosso-modo, celles-ci se sont déroulées en trois temps. Dans un premier temps, nous avons ramassé les cépages précoces (Sauvignon et Gamay). L'état sanitaire est impeccable. Le temps est ensoleillé dans la journée, avec du vent qui sèche les grappes après les averses nocturnes.

en savoir +


Comme nous l'avions prévu, les rendements sont faibles, avec beaucoup de millerandage (présence de petits grains et de gros grains dans la même grappe), source de finesse dans le vin !

Dans un deuxième temps, on vendange les Grolleaux, et les Chenins de nos parcelles les plus belles. Le temps se gâte. On essuie quelques grains... C'est dans cette période que notre vigneron en herbe prend la décision de ne pas faire de liquoreux cette année. Ni Layon, ni Chaume en 2012. Décision difficile, mais dont la sagesse sera confirmée par la suite !

Enfin, dans la troisième période, on se concentre sur les cabernets. Les mâturités sont les plus basses parmi celles observées lors de nos 4 dernières (ou premières) vendanges. Nos Anjou rouges 2012 vont ainsi bénéficier de davantage de fraicheur et de tonus ! Devant des prévisions météo désastreuses, nous accélérons le mouvement et terminons les vendanges mardi 16 octobre. Ce jour-là, toute l'équipe a déjeuné au soleil dans la cour du domaine. Dès le lendemain, 6 jours de pluies diluviennes et continues se sont abattues sur le vignoble...

janvier

boutique

PAROLES DE VIGNERON - APRES LES VENDANGES

Premier constat : les cuves sont remplies avec 20 % de jus en moins par rapport à l'an passé. Ce n'est pas une surprise.

Deux décisions majeures viennent impacter le millésime 2012.

1. On recentre la gamme : ni Layon, ni Chaume, ni rosé, ni bulles cette année.

2. On se concentre sur les grandes cuvées, avec cette année une nouveauté : la création de Magellan blanc, Anjou blanc issu d'une sélection parcellaire.

en savoir +


Les choix de vinification, quant à eux, restent intuitifs et sans artifice. Quand Thomas est en cave, il se sent la même responsabilité qu'un chef cuisinier : oui à la créativité mais pas de droit à l'erreur ; pas le temps (et encore moins les moyens) de faire un brouillon !
Les premières dégustations de vins finis sont très satisfaisantes. Les maturités sont précises et fines. Après une année difficile, ce qui a été récolté semble plus que prometteur. A suivre ...

MAGELLAN

Patience ! Notre Magellan rouge 2010 sera mis sur le marché fin novembre. Avec pour étiquette, une enluminure réalisé par notre amie artiste Amandine Lefèbvre. L'originale sera exposée lors de nos portes ouvertes du mois de décembre. N'hésitez pas à ravir vos yeux en visitant son site internet, avant de ravir vos papilles !

 

 

en savoir +


Sur la photo de droite, voici le 2012 en cours de fabrication ! Vous voulez la recette ? Prenez des raisin de cabernet issus de la parcelle des Gaudumeaux, travaillée avec tout le soin nécessaire pour en tirer le meilleur. Faites venir le tonnelier pour ouvrir 6 barriques de 400 hl. Laissez macérer les raisins égrappés pendant 4 à 6 semaines. Au bout de ce temps, refaites-venir le tonnelier pour ré-ouvrir les barriques, et pressez le contenu avec douceur. Versez délicatement le jus à nouveau des les mêmes barriques. Attendez patiemment 18 à 24 mois.

janvier

boutique

La levée de la Loire : un nouveau salon pour célébrer les vins bio de Loire !

La première édition parisienne du salon des vignerons vio de Loire s'est tenue au Salon des Miroirs, à côté du musé Grévin, et a réuni près de 90 vignerons et négociants bio du Val de Loire. Nous y étions, et c'était bien !


Quelques mots sur le millésime 2012

2012 restera dans les mémoires des vignerons un millésime difficile, qui a exigé des décisions radicales en période de vendanges. Pour le Clos de l'Elu, c'est net :

en savoir +


Pigeage à la main pour Magellan 2012

en savoir +


2012 marqera une rupture. Après 4 premières années de millésimes plutôt faciles, avec des mâturités acquises, il a fallu travailler sur des mâturités de peau, de tanins et d'arômes, bien au delà du "simple" degré alcoolique. Un travail exigeant et pointu. En résumé : préparez vous à un millésime différent !

le vigneron est aux petits soins pour la nouvelle étoile du Clos de l'Elu : pigeage à la main, tout en douceur, sur le raisin égrappé, directement mis en barrique. Une vinothérapie sur mesure !

janvier

boutique

AU PROGRAMME DU MOIS DE DECEMBRE !

Samedi 1er : dédustation-vente et expo de peinture à Fécamp (contactez Greg pour plus d'info)

Samedi 8 et dimanche 9 : Portes Ouvertes des Passeurs de vin à Savennières, domaine Damien Laureau (invités artistiques et gastronomiques, animations pour les enfants, diner accords mets-vins le samedi soir...)

Samedi 16 et dimanche 17 : Salon En Joue connection (pro) - Plus d'info sur facebook !


Hauts niveaux pour la Loire et la Maine.

Des niveaux qui témoignent que de l'eau est bel et bien tombée du ciel ces derniers mois ! Les pistes bordant les fleuves sont inaccessibles. La Loire en vélo, ce n'est pas pour tout de suite.


janvier

boutique

AG des Passeurs de Vin

RV sur https://www.facebook.com/LesPasseursdeVin

en savoir +


Préparation des salons

Trois salons quas simultanés à Angers début février, ça se prépare !

en savoir +


C'est officiel, et c'est acté : le domaine Duseigneur, le Chateau de Fosse-Sèche, et le domaine Belle-Vue rejoignent officiellement le GIE. C'est sous la neige, au château de Fosse-Sèche que nous nous retrouvons tous pour cette assemblé générale.

Les Passeurs de Vin, c'est avant tout une rencontre entre vignerons partageant la même philosophie du vin, les mêmes valeurs dans le travail, et le même enthousiasme pour la vie en général ! Leur association au sein d'un groupement leur permet de vous offrir une gamme de vins de Loire et d'ailleurs, la possibilité de panacher plusieurs domaines en une seule commande, un réglement unique et une seule livraison !

Renaissance aux Grenier St Jean, La levée de la Loire, le Salon des Vins de Loire : près de 200 bouteilles échantillons ont été prélevées, dans nos stocks ou directement sur cuve, afin de faire déguter nos vins à l'ensemble de nos visiteurs.

Keskecé ???

en savoir +


Ce sont des Amphores ! Elle sont destinées à l'élevage de notre vin Magellan Blanc. Cette technique d'élevage nous vient de l'ère romaine, il y a 2000 ans. Le principal atout des amphores réside en leur micro-porosité (qualité intrinsèque à la terre cuite). Cet apport d'oxygène (en très faible dose) durant l'élevage permet d'arrondir le vin tout en préservant la pureté des arômes, et sans pour autant y laisser des notes boisées, comme le font les barriques.

janvier

boutique

Les Passeurs de vin : le film. Enfin sur vos écrans !

http://www.dailymotion.com/video/xwvrrp_passeurs-de-vin_webcam


Dégustation des Greniers St Jean avec l'association Renaissance des Appellations, Salon la Levée  de la Loire, avec les vignerons bio du Val de Loire,

Salon des Vins de Loire à Angers,

+ quelques soirées professionnelles par ci par là...

--> la saison commerciale 2013 est enclenchée !

en savoir +


Cette année, la participation à la dégustation des Greniers St Jean a été un vrai bonus pour le domaine. Cet événement de renommée accueille près de 2000 visiteurs sur deux jours, dont de nombreux étrangers, avec des portes ouvertes vers l'export très intéressantes !

Nous étions également très heureux de participer à la Levée de la Loire, un nouveau salon qui prend son essor, avec des résultats déjà remarquables sur le plan de la qualité des contacts.

Bien sûr, multiplier le salons, ce n'est pas toujours évident. Ni pour nous, même si nous avons la chance d'être trois au domaine. Ni pour nos clients pros, qui se déplacent parfois de loin et qui ne savent pas toujours où donner de la tête. Mais il faut comprendre que le salon des Vins de Loire, en perte de vistesse pour nombre de vignerons sur la qualité des contacts, est un salon difficile à rentabiliser. 1800 € l'emplacement, contre 300 € pour des salons comme ceux évoqués plus haut... ça fait réfléchir ! Alors, même si certains râlent en traitant les bios de "sectaires", d'autres sont plutôt trouvent leur compte dans le fait d'avoir accès à une offre plus restreinte mais à une sélection de vignerons travaillant dans le même esprit.

janvier

boutique

Séance de taille père-fils

Un cours de taille avec son papa, c'est mieux qu'une journée au centre de loisirs, non ?


Un vigneron sur les planches

6 mois au rythme de deux répétion hebdomadaires, 1 semaine complète de soirées prises par les générales, et 12 représentations tout au long des week-ends de mars,

en savoir +


c'est le traitement infligé par notre ami vigneron metteur en scène Eddy Osterling à sa troupe d'amateurs. Amateurs, quasi pro, à ce niveau ! Comme notre cher Thomas aime bien se sentir occupé, comme il avait en tête ce souhait de se lancer dans l'expérience du téâtre, le voilà pris dans l'engrenage. Un engrenage prenant, certes, sur le plan de l'engagement. Mais quelle belle récompense de le voir sur la scène ! Avec "Le noir te va si bien", joué par la troupe du msée de la vigne et du vin de St Lambert du Lattay, nous avons passé un très beau moment au théâtre. MERCI et BRAVO !!!

Greg aux commandes du commerce : ça turbine !

Relancer les contacts pris lors des salons de février : fait

Habiller, encartonner, paletiser, expédier les bouteilles : en cours, et à jour, avec 4200 bouteilles envoyées pour les Passeurs de Vin en mars

Animer des dégustations chez nos clients angevins, nantais, parisiens ou belges : il assure !

Bref, avec Greg aux commandes du commerce, Thomas n'aura jamais autant pris le temps de tailler les vignes depuis la reprise du domaine !


janvier

boutique

Premiers labours et Paulée des vins de Loire

Une intervention plutôt tardive cette année, en raison des pluie abondantes de ces derniers mois. Mais quand on garde espoir sur l'arrivée des beaux jours et que le printemps jaillit brusquement le jour de la Paulée des vins de Loire, c'est un sentiment euphorique qui nous envahit !

en savoir +


Pour cette XXXIème paulée (la IVème, pour nous !), le restaurant Thierry Drapeau a été missionné pour nous mitonner un menu gastromique haut en couleurs et en saveurs. L'entrée en photo ci contre : carpaccio de St Jacques, arlequinade de betteraves, agrumes choisi. Bravo à la famille Jallerat pour cet événement gastronomique, festif, fraternel, chaleureux : une demonstrarion de l' "Esprit de famille" !

Voici une jolie photo de l'une de nos parcelles au printemps. A gauche, une parcelle voisine d'un autre viticulteur : un paysage quasi-lunaire, résultat du désherbage chimique. Alors, bio ou pas bio ? Laquelle des ces photos vous donne envie d'une balade dans les vignes ?


janvier

boutique

Magellan prêt pour le grand voyage


janvier

boutique

L'été a décidemment du mal à s'installer, et le travail dans les vignes prend du retard. Impossible de faire passer un tracteur sur des sols détrempés. Relevage et palissage sous la pluie.


Petit clin d'oeil coloré malgré la morisité de la météo !


janvier

boutique

Tournée avec Yves Lebrun à Paris : l'Albion, O chateau, Les Caves d'Argent... Notre agent de choc moustache addict nous a préparé un beau programme.

 


Thomas se fait photographier par Jean-Yves Bardin, qui prépare un livre consacré aux portraits de vignerons. Dans l'attente de la sortie de cet ouvrage, rendez-vous sur le site : http://www.creazen.net/index.php?id=55.


La Paulée de l'Anjou noir

en savoir +


Quand une dégustation professionelle se transforme en un événement festif et chaleureux, à la fin des travaux de la vignes... Avec 150 participants pour cette deuxième édition de la Paulée des vignerons bio-angevins, au coeur du Layon, on peut parler d'un succès !

janvier

boutique

DU SOLEIL !!!

en savoir +


Eh oui, c'est comme cela qu'on appelle ce grand rond jaune lumineux qui réchauffe l'athmoshère en même temps que les coeurs, favorisant bonne humeur ! C'est bon pour nous, et c'est bon pour nos petits raisins qui ont besoin de mûrir !

Un peu de repos, dans le plus bel endroit du monde...


janvier

boutique

Nouveau chai et confitures de mûres : les vendanges se préparent...

en savoir +


Nous installons un nouvel espace pour entreposer toutes nos barriques de blanc. Augustin travaille dur pour que tout soit prêt dans les délais !

En attendant que les raisins mûrissent, nos profitons de la saison des mûres pour en faire la cueillette et les transformer en gelée déclicieuse. Un petit exercice préparatoire avec un pressoir miniature !

En passant par la Norvège avec mes bouteilles

en savoir +


Petit séjour chez nos amis norvégiens pourle vigneron du Clos de l'Elu. De belles rencontres !

 

janvier

boutique

2013 : un millésime de travail !

2013 restera marqué comme un millésime original. Un printemps automnal, un été estival, une végétation tiraillée entre vigueur et stress hydrique. Des conditions tendues tant pour le travail des sols que pendant les vendanges. Ce millésime hors norme nous réserve sans doute de belles surprises en bouteille !



en savoir +


Complexité et réactivité pour le millésime 2013

Pour ce millésime tardif (un point commun avec 2012), nous avons recruté, comme l'année passée, une équipe conséquente de vendangeurs afin d'être en mesure de réagir très rapidement...

en savoir +


Chaleur, humidité, mais pas de vent pour sécher les vignes... Dès les premiers coups de sécateur, il a fallu lutter contre le botritys qui s'insttalait au fur et à mesure, en fonction des maturités. Le tri a été particulièrement sévère tout au long des vendanges.

 

 

 

Conséquence : pas de vendanges tardives pour le Clos de l’Elu. Celles-ci seront réservées pour des vins d’exception, reflets du millésime lorsque l’année le permet. Tel est notre choix !

 

Au final, nous comptabilisons 20 % d’heures en plus par rapport à 2012, qui passait déjà pour une année complexe. Attention cependant de ne pas tirer des conclusions hâtives. Complexité ne rime pas avec complication et la difficulté des conditions de travail n’a pas de conséquence directe sur la qualité de ce que ce qu’il y aura dans les bouteilles. Le résultat se mesurera au travail accompli en amont dans les vignes d’une part et au suivi rigoureux et adapté des fermentations d’autre part. Rendez-vous dans un an pour goûter au millésime 2013 !

 

janvier

boutique

Travail de cave pour l'un (il fait le vin)

Jusqu'à mi-novembre à peu près, notre vigneron est occupé

en savoir +


Salon des vin pour l'autre (il vend le vin)

Les vendanges à peine achevées,

en savoir +


par le suivi des vinifications, quelques pigeages et remontages quand cela est nécessaire, le rangement de la cave, et les décuvages. Ces derniers sont particulièrement physiques. Sauf pour notre cuvée Magellan qui, après avoir fermenté en barrique et macéré trois semaines avec des petits pigeages à la main en douceur, est décuvée au bécher, avec toute la délicatesse exigée par cette grande cuvée !

il faut enchaîner sur le commerce. Lyon, Marseille, Mulhouse, et, pour la ^remièrefois, une participation au salon "A Caen le vin" (en photo).

Passeurs de vin : saison 5

La saison 5 des passeurs de vin s'est ouverte...

en savoir +


samedi 22 novembre par l'épidode PARIS1, sur la péniche du cercle de la mer. Le pont supérieur n'a pas désempli de 10h30 jusqu'à 20h. En plus des 6 domaines* composant les Passeurs, Erwan Tonnerre a proposé des assiettes de fruits de mer tout droit venues de l'Ile de Groix.

Domaine du Clos de l'Elu

Domaine Damien Laureau

Domaine de l'R

Chateau de Fosse-Sèche

Domaine Duseigneur

Domaine de Belle-Vue

janvier

boutique

Un week-end au chai... et au chaud !

Ne ratez pas la grande dégustation des Passeurs de vin à Savennières, les 7 et 8 décembre 2013, au domaine Damien Laureau.

en savoir +


6 domaines : Belle Vue, Clos de l'Elu, Duseigneur, Damien Laureau, Fosse Sèche, l'R

2 invités gastronomiques : Beau et Bon et Groix Haliotis

1 exposition d'aquarelles signées Gabriel Medawar

Des animations prévues pour les enfants : atelier scolriages, projection dedessins animés, promenade en calèche

 

Venez nombreux !

Les Passeurs de vin à la radio !

Retrouvez l'émission en podcast sur le site de RCF : http://www.rcf.fr/radio/rcf49/emission/136053/717252

en savoir +


Ephata... c'est le nom de notre nouvelle cuvée : un vin blanc qui saura vous suprendre et vous éblouir !

en savoir +



Thomas met à niveau chaque amphore : dernière ligne droite avant la mise en bouteille programmée en janvier.

Sur cette photo : un petit souvenir d'une chute mémorable survenue le 28 novembre. Alors qu'il nettoyait une cuve du haut de son échelle, celle-ci a glissé, faisant chuter notre homme de plus de 3 m de haut. Des hématomes, quelques points de suture, un plâtre au poignet (gauche) et une arcade sourcilère cassée. Rien de grave au bout du compte. Notre étoile était bien présente ce jour-là...

janvier

boutique

En 2014, mettez les voiles, suivez l'étoile, et partez à la conquête de nouveaux horizons !

 

Du changement dans l'air... et une année qui promet d'être exaltante pour le Clos de l'Elu. Belle et heureuse année à tous !


Les salons d'hiver

Du nouveau cette année au Clos de l'Elu : une première participation au salon Millésime Bio à Montpellier ! Retrouvez

en savoir +


les vins du Clos de l'Elu Hall B2, table 199, du 27 au 29 janvier.

La suite du programme se déroule aux Greniers St Jean, avec la dégustation du groupe de vignerons bio et biodynamiques kinesapelpasrenaissance, samedi 1et et dimanche 2 février.

Lundi 3 février, toujours au Grenier St Jean (au singulier, cette fois), la Loire se lève autour des vignerons bio du Val de Loire. 103 exposants cette année, pour la troisième édition angevine ! Un salon que nous portons tout particulièrement dans notre coeur. Si vous voulez savoir pourquoi, venez nous voir ! Pour en savoir plus : sur facebook, La Levée de la Loire.

janvier

boutique

La cuvée Ephata voit le jour ! Mis en bouteille fin janvier, ce grand blanc cristalin élevé en amphores inaugure une nouvelle ligne graphique sur son étiquette.


Lancement de la 3ème Paulée de l'Anjou noir

L'AG de décembre dernier a institué officiellement l'association qui portera désormais

en savoir +


l'événement destiné à promouvoir les vins sur schistes. Pour un savoir plus  : le site de la Paulée.

Mise en amphore d'Ephata 2013

 

en savoir +


Et elle se mit à pleurer...

La douceur de cet hiver n'est pas un mythe ! Après les premières jonquilles

en savoir +


Notre grand blanc, la dernière née de nos cuvées, issu de nos plus vieilles vignes, est tranféré dans son contenant final, pour les 9 mois à venir.

sorties dans notre jardin le 20 février, voici que le système racinaire de la vigne reprend du service, après un court temps de dormance hivernale ! Lorsque la vigne se réveille, elle pleure. Sous l'effet du réchauffement de la température du sol, des gouttes de sève apparaissent à l'extrémité des rameaux sectionnés lors de la taille, et s'écoulent le long du sarment comme une larme sur une joue. Pour nous, c'est certain, la vigne pleure de joie, à l'idée de voir le printemps s'installer, et surtout, à celle de se remettre au travail ! Pour le vigneron, cette période est un peu délicate, surtout lorsqu'elle est précoce, car la vigne est très sensible au gel...

janvier

boutique

Houillage, assemblages, nettoyage

Du travail en cave en ce mois de mars ! Indigène 2013 est assemblé sous sa forme définitive.

en savoir +


Gamay, Grolleau et une touche de cabernet bien tendre pour ce millésime 2013. Après toutes ces manipulations, nous allons le laisser reposer quelques mois en cuve peu avant la mise en bouteille prévue en novembre.

Les opérations dans le chai peuvent maintenant être réalisées en toute sécurité grâce à notre nouveau sytème anti-chute de vigneron !

La taille au soleil : encore mieux que le ski !

Bravo à nos courageux saisonniers qui ont bravé la pluie et les sols détrempés pour  tailler en janvier et février. En mars, les  conditions sont au beau fixe. On ne taille plus en ciré mais en t-shirt. Less oiseaux chantent, les coccinelles ré-apparaissent. Bref, c'est le printemps !


janvier

boutique

Un tout nouveau tracteur rouge pour le domaine. 


La Paulée des vins de Loire

Merci et Bravo à la famille Jallerat pour cette superbe édition !


janvier

boutique

Préparatifs de  la Paulée de l'Anjou noir, qui se tiendra le 28 juillet à Savennières (www.pauleeanjounoir.fr)


Sortie du livre de JY BARDIN : Vignerons d'Anjou


Ebourgeonnages à Chaume


janvier

boutique

Surgreffage d'une parcelle : petit gamay deviendra grand chenin !

en savoir +


Opération surgreffarge en ce mois de juin. Sur nos pieds de gamay du très joli terroirs des bruandières, est implanté un greffon de chenin. Au préalable, il a fallu gratter manuellement chaque pied de vigne afin qu ela greffe prenne bien. Puis, une fois le greffon posé, on passe à la taille du pied : on coupe tous les sarments excepté un (le tire-sève). En ce mois de juin si chaud, alors que l'été n'est pas encore arrivé, une nouvelle vie commence pour nos vignes des bruandières. Au même moment à Angers, une vie qui nous est chère s'éteint... pour renaître autrement... 

Ciel sans fin, puits sans fond, où va l’âme quand on meurt ?

Que reste-t-il de l’homme quand est venue son heure ?

Souvenirs partagés, gestes et paroles transmis

La flamme de son regard, les yeux de ses enfants

La vie, à pleines mains, et puis surtout l’envie

De vivre à chaque instant les beaux moments présents.


janvier

boutique

Paulée de l'Anjou noir le 29 juillet à Savennières.


janvier

boutique

Vacances au soleil pour les uns, au coin du feu pour les autres...


Et une rentrée en beauté avec la sortie du guide vert de la RVF !

Pour en savior plus, téléchargez l'article dans notre espace presse.


janvier

boutique

janvier

boutique

janvier

boutique

janvier

boutique

Les Passeurs de vin à la radio !

en savoir +


Ephata... c'est le nom de notre nouvelle cuvée : un vin blanc qui vaura vous suprendre et vous éblouir !

en savoir +


Retrouvez l'émission en podcast sur le site de RCF : http://www.rcf.fr/radio/rcf49/emission/derniere/136053

Thomas met à niveau chaque amphore : dernière ligne droite avant la mise en bouteille programmée en janvier.

Sur cette photo : un petit souvenir d'une chute mémorable survenue le 28 novembre. Alors qu'il nettoyait une cuve du haut de son échelle, celle-ci a glissé, faisant chuter notre homme de plus de 3 m de haut. Des hématomes, quelques points de suture, un plâtre au poignet (gauche) et une arcade sourcilère cassée. Rien de grave au bout du compte. Notre étoile était bien présente ce jour-là...